www.le-blog-de-jep.com

Mag à zine international.

Autriche

 

2.jpg

 

La Hofburg est le plus grand palais de la ville de Vienne. Il s'est progressivement édifié au cours des siècles. Le noyau primitif, construit vers 1220, comprenait un quadrilatère hérissé de tours autour de la cour nommée plus tard Schweizerhof. Les apports successifs des souverains soucieux d'agrandir et d'embellir leur résidence expliquent la juxtaposition de styles très différents. Ce fut la résidence de la plupart des puissants de l'histoire de l'Autriche, notamment de la dynastie des Habsbourg (pendant plus de 600 ans), et des empereurs d'Autriche et d'Autriche-Hongrie. Depuis le XXe siècle, c'est la résidence de la présidence de la République d'Autriche. La Hofburg est également connue sous le nom de résidence d'hiver, alors que le lieu de villégiature estivale préférée de la famille impériale était le château de Schönbrunn.

C'est un des lieux touristiques les plus visités d'Autriche. Le palais héberge notamment le musée de Sissi et les appartements impériaux. Le château compte plus de 2 600 pièces, réparties sur 18 ailes. Il est situé au cœur de la vieille ville, dans le premier arrondissement, à l'intérieur du Ring.

 

Frise .png
Autriche.png

 

L’Autriche, en forme longue la République d'Autriche (Österreich et Republik Österreich en allemand), est un État fédéral neutre d’Europe centrale, le pays ne possède pas de façade maritime. Il est membre de l'Union européenne. L’Autriche est entourée, au nord-ouest par l’Allemagne, au nord par la République Tchèque, au nord est par la Slovaquie, au sud est par la Hongrie, au sud par la Slovaquie et l’Italie et à l’est par le Liechtenstein et la Suisse. La langue officielle est l'allemand, mais depuis la ratification de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires, six autres langues sont reconnues. Sa capitale et plus grande ville est Vienne.

 

La première mention écrite du nom Austria se trouve dans l'Historia gentis Langobardorum, et date des années 796. Österreich signifie en vieil allemand « le royaume de l’Est ». L’Autriche a longtemps été le plus oriental des pays de l’Ouest. Un croisement avec son équivalent latin, Austria (dès le XIIe siècle), a donné Austriche en moyen français, puis Autriche en français. Österreich est dérivé de Ostarrichi, première mention du nom du pays sur un document qui daterait de 996. Auparavant, le pays était connu sous le nom d’Ostmark « Marche de l’est », créée par l'empereur d'Allemagne Otton 1er.

Déjà peuplée par les Celtes (Civilisation de Hallstatt), appartenant à l’Empire romain (Provinces Norique, ainsi qu’une partie de la Pannonie et de la Rhétie) puis en partie possédée par la Francie orientale, l’Autriche fut, pendant tout le Moyen Âge, une des nombreuses principautés de langue allemande composant le Saint-Empire romain germanique. Grâce au Privilegium Minus et à la Maison de Babenberg, indépendante de la Bavière depuis 1156, l'Autriche adoptée par la maison de Habsbourg en 1278 (Rodolphe Ier) a longtemps été la force dominante de l’Empire, plaçant à sa tête beaucoup de ses souverains, jusqu’à sa dissolution en 1806 par le « double-empereur » autrichien François II/I.

À la fin du Moyen Âge, la maison de Habsbourg (plus tard  Habsbourg-Lorraine) transforma ses possessions en puissance européenne par rattachement des pays germanophones et non-germanophones, centralisa l’administration et le droit dans l’Archiduché d’Autriche — notamment après la guerre de Sucession d’Autriche par Marie-Thérèse et son fils Joseph II — et forma en 1804 l’empire d’Autriche. En 1815 — après le Congrès de Vienne — l’Autriche et les autres pays germanophones essayèrent à nouveau de former une confédération allemande, mais l’opposition austro-prussienne dominait, donc la guerre autrao-prussienne achèva cette confédération en 1866 et résolut la question allemande définitivement de la part de l’Autriche. En 1867, l’Autriche, sous le règne de François-Joseph Ier se tourna vers le sud-est de l’Europe faisant en sorte que l’empire d’Autriche se transformât et s’agrandît pour former la « monarchie danubienne » (allemand : Donaumonarchie), l’Autriche-Hongrie. La défaite des Empires centraux à la fin de la Première Guerre mondiale vit le territoire de la monarchie danubienne morcelé en plusieurs nouveaux États indépendants. L'Autriche fut alors réduite à son territoire actuel. Le pays se laissa alors tenter par l'austrofascisme, puis par le nazisme. En 1938, l'Autriche fut purement et simplement annexée au Troisième Reich (Anschluss). La défaite hitlérienne à la fin de la Seconde Guerre mondiale, laissa le pays exsangue. Vienne, la capitale historique, connut alors pendant dix ans un sort similaire à celui de Berlin et connut une division quadripartite. En 1955, le pays recouvra sa souveraineté et mèna une politique de stricte neutralité.

Aujourd’hui, le pays est une République semi-présidentielle fédérale, il n’a pas de devine nationale, son hymne national est le Land der Berge, Land am Strome. La langue nationale est l’allemand, Le Chancelier fédéral Christian Kern.

 


 

Extrait du folklore autrichien



17/10/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres