www.le-blog-de-jep.com

Mag à zine international.

Fugisawa Ville 100% énergies renouvelables au Japon

A1.png

 Panasonic développe une ville 100% énergies renouvelables au Japon

 

 

La ville de Fugisawa est une ville entièrement construite par Panasonic, elle est composée de 1000 foyers orientés vers l’urbanisme écologique. La cité a été construite sur un ancien site industriel japonais, ce projet ambitieux s’appuiera sur un florilège de technologies propres. Le site est situé à une cinquantaine de kilomètre de Tokyo.

 

L’idée ferait pâlir les professionnels de l’aménagement les plus écolos : construire une ville ex-nihilo. Et pas n’importe laquelle : un modèle de ville écologique, alliant un urbanisme totalement intégré à des équipements éco-efficients dernier cri. Le tout sans sacrifier le confort de ses habitants.

C’est pourtant le projet que nourrissent Panasonic, Accenture et sept autres entreprises avec leur concept Sustainable Smart Town (SST) qui s’intègrera au cœur de Fujisawa, une ville voisine de Tokyo. Date de livraison prévue pour ce quartier  »intelligent » : 2018, pour les cent ans de Panasonic.

 

En quoi consiste cette ville intelligente ?

 

D'après Panasonic, Fujisawa SST allie un recours abondant aux énergies renouvelables, au solaire en premier lieu, à des moyens de stockage individuels. Les réseaux (électriques comme informatiques) prendront le relais pour assurer une gestion optimale de cette énergie. En bref, le nec plus ultra d’un urbanisme mariant smarts grids et énergies renouvelables.

 

A première vue, les images montrent une ville monofonctionnelle, tournée vers l’usage d’habitation uniquement, un peu comme à l’époque des cités ouvrières, avec des logements à perte de vue. Il est donc légitime de se demander si ce modèle de ville est très écologique dans son fonctionnement général ou uniquement dans sa consommation. La question des transports, des industries, des commerces n’est pas encore évoquée… il faudra donc attendre la suite des informations..

Coût de cette ville du futur : 750 millions d’euros. Pour Panasonic, le projet, exportable à terme, répond à deux défis indissociables : faire face à l’explosion de la démographie asiatique (et donc à la demande de logements) et réduire la consommation énergétique. De plus, cette ville intelligente constituera une gigantesque vitrine pour le savoir-faire de chaque partenaire.

• Panasonic, qui fournit également le site de l’essai, exposera ses systèmes de génération d’énergie solaire et ses solutions de stockage sur batterie. • Accenture apportera son expertise des réseaux électriques. • Mitsui & Co. aménagera les infrastructures d’un point de vue global en intégrant le retour d’expérience d’autres systèmes urbains intelligents. • Mitsui Fudosan. et PanaHome Corporation assureront la maîtrise d’œuvre et la conception des systèmes d’entretien urbains. • Nihon Sekkei assurera l’installation des infrastructures énergétiques. Il intégrera également les paysages et les espaces publics de manière harmonieuse. • ORIX Corporation étudiera l’offre de services pour favoriser un mode de vie à la fois écologique et attractif pour ses habitants (infrastructures de transport, services publics, etc.). • Tokyo Gas présentera sa dernière technologie de piles à combustible « Ene-Farm ». • Sumitomo Trust & Banking Co. élaborera les critères d’évaluation de la performance environnementale de la ville, et proposera un service de conseil aux habitants pour favoriser un mode de vie écologique.

 

Reste à voir si cet énorme cité « éco technologique » pourra atteindre ses objectifs : réduire de 70 % les émissions de gaz à effet de serre par rapport à une ville de référence en 1990. Plus important : cet urbanisme particulier saura-t-il remporter l’adhésion de ses habitants ?

 

 

Texte et photo du site villedurable.org

 

 



08/11/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres