www.le-blog-de-jep.com

Mag à zine international.

Le 27 juillet 1990, la Deudeuche tirait sa révérence

A.jpg

Il est 16h 30 en ce vendredi 27 juillet 1990, la dernière Deudeuche sort de la chaine de l’usine de Mangualde au Portugal. Cinquante et un ans auparavant sortait de l’usine de Levallois Perret la tout première ; mais le projet avait été suspendu pour les raisons que vous devinez. Ainsi le début officiel de la 2 CV se fera en 1948, soit trois ans après la fin de la guerre qui avait été la cause de la suspension du projet.  Pendant ces 42 ans, 7 millions de véhicules seront vendus dans le monde. Créée au départ pour la classe moyenne peu fortunée, elle devint très vite la coqueluche des métiers intellectuels. Il lui suffisait d’un verre de carburant et d’un dé à coudre d’huile pour nous trimbaler sur 100 kilomètres (consommation exact : 3 litres au 100km). Elle était conçue pour traverser un champ de labour avec à l’intérieur un panier d’œufs sans en casser un seul. On disait d’elle que c’était un « parapluie sur quatre roue ». Aucun signe ostentatoire sur la Deudeuche, c’était vraiment la voiture pour l’utilité et rien d’autre. Ce n’était certainement pas avec ce genre de véhicule que l’on allait draguer à la sortie du Bus Palladium. C’est le 7 octobre 1948, au salon de l'automobile, que Citroën présente la 2 CV type A presque définitive. Elle n'est pas encore disponible et il n'est pas possible de voir ce qui se cache sous le capot. En 1949, juste avant l'ouverture du salon de Paris, elle est reçue par le service des Mines et désignée « Type A » (comme la TPV en 1939).

A.jpg
La production de la 2 CV type A commence alors, avec un modèle unique et une seule couleur disponible. Elle est vendue sans serrures de portes, le dispositif d'antivol proposé étant celui adopté sur les bicyclettes, pris entre le volant et la barre centrale du siège avant. Les seuls instruments du tableau de bord sont un tachymètre et un ampèremètre. Dans le même esprit de sobriété, le dépliant qui présente le produit est simple : quatre pages au format d'une carte postale (9 × 13 cm), imprimées en monochromie avec quatre photos. La Deudeuche fut avec la Coccinelle, indiscutablement les voitures emblématiques de ce 20ème siècle.  

 

Jean-Pierre de Langlard



27/07/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres