www.le-blog-de-jep.com

Mag à zine international.

Lettre au père Noël d'une petite syrienne

A1.jpg

 

Cher père Noël

 

Pour cette année, je ne te demande rien qui ne coûte cher, juste la paix dans mon beau pays de Syrie. J’ai déjà perdu mon père, on lui a coupé la tête. Ma mère elle, a été violée et ensuite découpée en morceaux. Nous ici, la vie est depuis longtemps épouvantable, nous n’avons plus de maison, plus de lieu de culte, plus rien, il nous reste que la peur. Et chaque matin quand je me réveille avec la faim au ventre, je remercie Dieu d’être encore en vie.

 

Je te demande juste la paix et que l’on puisse à nouveau vivre, seulement vivre libre, et revoir les enfants de mon âge rire et chanter de nouveau. Des gens sont venus chez nous, pour de sombres histoires d’argent et d’intérêts économiques, sans jamais se préoccuper du mal, de la mort qu’ils allaient semer. Ces gens se font passer pour des gentils aux yeux de l’humanité, alors que c’est un gros mensonge. Non seulement ce sont des méchants, mais en plus, ils accusent les autres d’être des ignobles. Je te demanderais aussi de rétablir la vérité. Que cette bande de criminels ne passent pas pour des sauveurs de l’humanité alors que ce sont les pires, des pires espèces de crapules que la terre ait jamais portées. Aujourd’hui, en ce jour de fête, pendant que les enfants du monde entier seront en joie, moi je penserai très fort à mes parents, en espérant qu’ils me voient de là haut. Eux que ces méchants ont envoyés entre les mains d’une bande d’assassins qu’ils ont eux-mêmes armée et formée. Ces gens sont effrayants, ils portent la couleur de la mort, et ils la sème partout où ils passent. Dieu merci, depuis le 1er octobre, un homme s’est élevé contre cette injustice flagrante, il a envoyé ses avions et hélicoptères arroser de bombes les monstres criminels vêtus de noir. Bien sûr, les innocents ne sont pas épargnés, les autorités appellent cela « dégâts collatéraux » pour nous c’est un dégât tout court, mais peu importe, sommes-nous encore à ça près ? Mais au moins, nous sommes sûrs que les survivants pourront enfin vivre en liberté et en paix, et c’est bien cela l’essentiel.

 

Je te laisse en espérant de tout cœur que mon appel sera entendu, nous n’avons rien fait pour mériter pareil châtiment, mais cela, je pense que tu le sais déjà. Notre seul péché, c’est d’avoir été au mauvais endroit au mauvais moment, c'est-à-dire au moment où les pires crapules se sont mis à diriger les pays occidentaux. Mais j’ai confiance, je sais que ces gens partirons bientôt et que nous pourrons reprendre une vie normale. Je t’embrasse bien fort père Noël, et te souhaite un bon voyage pour ta distribution de cadeaux dans le monde entier.

 

Lettre imaginaire d’une petite Yara Myrza, imaginaire elle aussi.

 

Emmanuel de La tour

 

 

A3.jpg

 

 Certaines villes de Syrie ont une certaine ressemblance avec Stalingrad après la bataille éponyme.

 

 

A1.jpg

L'image ci-dessus est la photo d'une mère yézidie avec ses enfants, image du site Réinformation TV

La petite fille aux yeux verts est la même que celle de l'image d'en tête.

 

Le yézidisme ou religion des sept anges est une religion qui est présentée par ses pratiquants (les Yézidis ou Yazidis ou Jésides - Êzidîtî ou Êzidî en kurde) comme plongeant ses racines dans l'Iran antique.

Les Yézidis forment un groupe ethnique kurde, adepte d’un monothéisme issu d'anciennes croyances kurdes. On retrouve en effet de nombreuses similitudes entre le yézidisme actuel et les religions de l'Iran ancien. Ainsi le yézidisme est considéré par ses pratiquants comme une survivance du mithraïsme iranien authentique qui s'est adapté à un environnement hostile en absorbant des éléments exogènes notamment les enseignements de Cheikh Adi, un savant soufi qui s'est installé dans la vallée de Lalish au XIIe siècle. Cependant d'autres études (européennes ou celles de théologiens musulmans) le considèrent comme un mouvement hétérodoxe de l'islam sunnite apparu au XIIe siècle et sur lequel des éléments pré-islamiques ont par la suite été greffés, en utilisant des pratiques anté-islamiques conservées dans le Kurdistan notamment postérieurement à Cheikh Adi.

Les Yézidis font remonter leur calendrier religieux à 6 765 années (en 2015). Par rapport à d'autres religions majeures, le calendrier yézidi a 4 750 années de plus que le calendrier chrétien, 990 années de plus que le calendrier juif et a 5 329 années de plus que le calendrier musulman. Le yézidisme dispose d'une faculté d'adaptation aux nouvelles religions.



24/12/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres